ALINEON®
The Alineon Chronicle
Want or need to change?
Discover your first steps in your new life.
How to make someone aware of something - Sep 2014
Do you know how to make someone aware of something effortlessly?
Whatever the domain, the person or the kind of information, we regularly have to raise awareness of something to some people. This is not always the easiest task. And if it evetually appears difficult to you to make someone become aware of something and despite all your efforts, it seems even ineffective most of the time, it means you don't know yet how to cope with the individual principle of resistance to change. And the good news is that this information is waiting for you here below !
Check out immediately how does resistance to change work and the most simple and effective way to raise awareness of something to someone.
Don't forget to share around you!
Three formats available, enjoy !
  • To watch immediately,
  • and also :

WIN AN INDIVIDUAL INTERVIEW

Leave your comments here below and participate in the draw to win a personalized individual interview !
Comments
We love your comments! Only your firstname will be displayed, as your can see below. Your email will not be displayed nor shared with anyone.
Alineon - Sep 2014
You can share here your thoughts, feelings, questions, achievements, etc.
What do you think? How do you feel about this information? What are your results? How proud are you about your new achivements? What are your questions? Or what are your difficulties?
Richard - 3 Aug. 2019
C'est avec plaisir que je revois cette vidéo après plusieurs années. Je l'apprécie toujours autant. Ce que j'apprécie particulièrement, c'est une recette pas à pas pour améliorer un échange et qu'il soit constructif.
1 - Mettre en évidence la valeur de cette info de notre point de vue et en particulier insister sur ce que cela nous apporte.
2- Être clair sur ce que l'on souhaite: à savoir, convaincre l'autre et avoir raison OU trouver une solution qui convient aux deux participants.
3 - Accepter que potentiellement notre proposition n'est pas de sens pour l'autre et que notre solution ne soit d'aucune utilité dans le référentiel de l'autre.
4 - Dealer avec ça ou passer son chemin :)
Bravo. Excellent contenu.
Vince - 17 Jul. 2019
Je savais déja tout ça et le pratique et c'est tant mieux pour moi donc je dis merci quand même et d'autres vous diront merci... En revanche... La vidéo dure 17 minutes... Si vous aviez un esprit de synthèse, je suis sùr que vous pouviez la faire tenir en 5... Des redits de partouts des exemples à foison, les gens sont assez intelligents pour vomprendre le procédé et dans quel contexte il peut s'appliquer... Bref.... Merci tout de même ;)
=> Bonjour Vince, merci pour votre commentaire. Nous vous recommandons le Test d'Aptitudes Relationnelles en 10 Questions, avec des astuces personnalisées: test-ar.alineon.com
Nathalie - 10 Jun. 2019
Je prend conscience aujourd’hui qu’il n’est pas toujours clair d’identifier exactement avec des mots « ce » dont on souhaite faire prendre conscience à quelqu’un. Quand on cherche les réponses à cette question il arrive parfois qu’elles soient liées a qqchose du Top 5 de nos objectifs du moment. Mais ce qui est essentiel c’est « ne pas chercher à convaincre mais chercher à être convaincu et à l'écoute. » cela débloque notre faculté à donner et recevoir..... la reconnaissance que l’on cherche. Un énorme merci.
Nathalie - 5 Sep. 2018
Un grand merci pour toutes ces informations inédites. J'ai une question concernant un cas de figure particulier. Quand une personne a un devoir à remplir, mais qu'il ne veut pas, doit-t-on passer notre chemin? Il s'agit d'un père qui ne souhaite pas aider la mère de son enfant pour subvenir aux besoins de l'enfant. Il y a des droits de l'enfance, et dans un cas comme celui-là, ca va à l'encontre de mon bon sens de laisser la personne être qui elle a envie d'être. Qu'en est-t-il spirituellement?

=> Bonjour Nathalie, c'est une bonne question et il y a plusieurs façon de l'aborder. Au final, surtout spirituellement, l'important n'est-il pas dans ce que l'on retire de toute expérience? Juger bien ou pas reste un jugement qui souvent nous étreint et nous contraint. Faire en sorte de se sentir bien, de se sentir libre n'est-il pas le plus épanouissant, surtout spirituellement? Une personne peut se sentir mieux en passant son chemin et en retrouvant sa totale liberté de ne plus jamais revenir dans ce "combat", tandis qu'une autre personne se sentirait mieux en se battant pour obtenir quelque chose. Et dans le fond, le résultat sera le même... chacun aura grandi et avancé sur son chemin personnel.
Il semble tout de même intéressant de ne pas faire dépendre notre bien-être de l'éventuel comportement de quelqu'un d'autre, sinon comment être libre?
Marion - 31 Mar. 2018
J'ai beaucoup aimé la représentation de la résistance au changement par ce grand bonhomme Arnold; cela me permets de visualiser une notion abstraite. Et ce qui m'a le plus interpelé, c'est l'exemple de l'eau et comment deux points de vue générés par des contextes et habitudes différents peuvent faire naitre une discussion animée ou une incompréhension.
Finalement faire prendre conscience de quelque chose à quelqu'un correspond à ouvrir un échange entre deux êtres plutôt qu'à imposer son avis/point de vue à l'autre. Selon mon point de vue, c'est une merveilleuse idée de l'humanité.
Nathalie - 19 Mar. 2018
À force de lire et relire, regarder et réécouter ce sujet de la chronique, j’ai vraiment intégré l’idée que les sujets “reconnaissance” et “prendre conscience” sont intimement liés. Donc plus on s’ouvre aux nouvelles idées et possibilités sans y résister, et plus on prend conscience de ce que les autres essaient de partager avec nous, plus nous-mêmes seront écoutés lorsque c’est nous qui chercherons à faire prendre e conscience de qqchose a qqn. Un élément essentiel pour aujourd’hui à ce stade de mon développement personnel, c’est l’acceptation calme que les choses ou les événements que je souhaite pourraient se produire dans un ordre différent de celui que j’avais initialement imaginé.
David - 16 Jan. 2018
Très intéressant. Ce mécanisme de protection me fait penser au mécanisme de survie par rapport à la nourriture : dans un livre, Desmurget explique bien qu'un régime trop drastique n'est pas accepté tel quel par le corps, qui le considère donc comme une situation de famine. Du coup, à la fin de ce régime drastique, le corps stockera davantage les aliments sous forme de graisse,en prévision d'une nouvelle 'situation de famine'. Et voilà que le résultat final est un gain de poids, à l'opposé exact du but recherché.
Ici, Arnold représente cette résistance au changement trop drastique, et amène au résultat inverse recherché : pas de prise de conscience.
Alice - 7 Oct. 2017
Je suis une fois de plus complètement bluffée. Je viens de réaliser deux choses qui me semblent, de mon point de vue, extrêmement intéressantes et je vous propose de les partager. ;0)
1) C’est de prendre soi-même conscience de ce que l’on veut faire prendre conscience à l’autre : info ou besoin de reconnaissance ? Je comprends mieux pourquoi, mon ARNOLD sort en résistance, lorsque quelqu’un, sous couvert de me proposer quelque chose, essaye de m’imposer son point de vue. Je suis sure que vous connaissez ce sentiment. Si je veux éviter de passer ce même sentiment à l’autre et de retrouver face à son ARNOLD, j’ai besoin d’être claire sur ce qui est important pour moi.
2) C’est l’opportunité de donner de la reconnaissance à autrui et là, c’est fabuleux, car c’est prendre aussi soin de son CAPITAL RECONNAISSANCE.
Sur ce, je vais aller faire prendre conscience à mon petit neveux qu’il serait bien qu’il me prête ses playmobils :0)
Céline - 27 Aug. 2017
Ce que j'adore dans cette chronique (qui est vrai pour toutes les chroniques Alineon mais encore plus celle-ci), c'est qu'elle est 100% garantie, donc ça interpelle, et ça incite à comprendre vraiment ce qui fait que ça ne peut que marcher.
Ici, j'ai vraiment pris conscience qu'une fois qu'on a réveillé Arnold, ça ne sert plus à rien d'essayer quoi que ce soit pour convaincre l'autre. Je pense que ça m'évitera des longues discussions stériles.
Quand on a une vraie intention pour faire un passer un message à quelqu'un, il faut donc bien préparer son approche, pour ne pas se laisser emporter dans de l'improvisation qui pourrait être maladroite et être perçue par l'autre comme une agression.
La réciproque étant vraie, on prend aussi conscience de l'existence de notre propre Arnold; on peut alors essayer de le maîtriser lorsque quelqu'un s'y prend mal pour nous faire prendre conscience de quelque chose, et essayer de voir au delà des apparence pour comprendre le message qu'on veut nous faire passer.
Chantal - 28 Jun. 2016
Merci pour cette excellente chronique. C'est notre égo qui nous joue des tours : il est très agréable d'entendre les mots "oui tu as raison". Et en même temps c'est un merveilleux pouvoir de le dire chaque fois que cela nous convient. Quand j'étais adolescente, dans ma recherche de la Vérité absolue (blanc-noir) j'avais des réactions intransigeantes ...et probabalement très désagréables pour autrui. Depuis que j'ai compris que chacun a sa propre vérité tout aussi respectable (nuances de gris), mes relations sont devenues agréablement pacifiques. Et depuis que j'ai intensifié mes messages de gratitude et d'appréciation de l'opinion des autres, il y a encore plus d'amour et de bienveillance autour de moi.
Nathalie - 29 May. 2016
Un grand merci à Aline de partager ses trouvailles ici. Ensuite, en ce qui concerne les techniques pour faire prendre conscience de qqch an qqn, comme pour quasiment tout qui nous affecte, j'ai pu constater qu'il est toujours avantageux pour soi-même d'"étudier" ou identifier ce que l'on attend vraiment de la situation avec un tiers qui nous gêne ou qui nous pousse à vouloir faire prendre conscience de qqch à qqn, car si le vrai fond de notre besoin à nous est la reconnaissance, il est alors indispensable de savoir en donner pour à son tour en recevoir.
JL - 4 Feb. 2016
Excellent !! L'image du grand Arnold est fun et nous permet de le garder en tête.
Je trouve très intéressant le fait de maintenant connaître les 2 parties, les 2 points de vue des 2 acteurs. Cela me permet d'un côté de savoir que l'autre à "sa résistance au changement" et qu'il vaut mieux donc emprunter le bon chemin, et en même temps que j'ai moi aussi ma propre résistance au changement et que parfois, elle est issue de mon égo. Il suffit alors d'en avoir conscience afin de pouvoir la ranger et acquérir potentiellement de nouvelles informations très intéressantes.
Bravo et merci pour cette belle illustration !
IDA - 27 Jan. 2016
C'est donner de la reconnaissance à l'autre que d'écouter son point de vue et lui donner la possibilité de le développer en lui posant des questions. Il y a peut-être quelque chose à entendre de constructif. Donc à l'inverse vouloir imposer son avis à l'autre peut le déstabiliser dans ses croyances et ce n'est pas le reconnaitre non plus pour ce qu'il est. Dans tous les cas, mettons de la bienveillance. Parfois on réagit un peu vite, c'est aussi ce qu'il y a encore à maitriser.
Britt - 6 Aug. 2015
Je trouve extra la petite note de rappel que si la personne qui partage notre vie, partage davantage nos peines que nos joies, il y a certainement quelque chose à rectifier! :)
Il me semble que la résistance au changement s'apparente à une capacité de discernement qui aurait perdu son libre-arbitre de choisir quoi faire alors de l'information. Comme si le discernement faisait barrage et que l'incapacité à faire un choix évolutif prenait le relai. Le parallèle avec la phrase "Tu ne devrais pas être comme tu es et moi je vais te dire la vérité..." est assez fort mais vraiment intéressant à réfléchir car assez vrai finalement. Encore une fois, merci pour ces infos très utiles.
nathalie - 10 Dec. 2014
Lorsqu'une personne m'interpelle avec une information ou une idée que je ne partage pas, l'avantage pour moi de lui répondre avec des questions est que je vais ainsi parvenir à éviter aux "soldats qui se battent contre le changement" de cette personne se se mettre sur leur défensive. En posant des questions, je n'impose pas mon idée à cette personne. Elle serait donc plus enclin à au moins écouter mon discoure. Ainsi, je construit les "fondations* sur lesquelles vont se baser la confiance de cette personne en ce que je dis ou fais.
Aline - 17 Sep. 2014
Après avoir lu, relu, écouté puis regardé la vidéo, la nuit a fait son effet et le lendemain j'ai soudain pris conscience de quelque chose de très utile pour mon propre cheminement avec moi-même. Merci Aline! La clé est vraiment de trouver et d'expliquer l?intérêt de la nouvelle information. Rien ne sert de forcer, il s'agit de donner envie! Après quelques jours ça fonctionne tout seul! Merci-merci-merci!
Claude - 15 Sep. 2014
Vraiment géniale démonstration qui a réussi à me faire prendre conscience de pourquoi ça ne bouge pas en face.L'effet surprise de l'apparition d'Arnold marque l'esprit par son humour et dédramatise une situation qui peut paraître à priori insoluble.J'ai bien apprécié!
Khalil - 15 Sep. 2014
Merci Aline pour cette remarquable chronique et pour ce sujet particulierement interessant. Il est normal que notre resistance au changement se manifeste pour "securiser notre integrité et verifier l'adequation du changement". Le probleme se pose lorsqu'elle due à l'une des causes suivantes:
- Une inclination à la facilité et une tendance à éviter les efforts,
- Une image de soi négative qui empêche d'avancer,
- Avoir tendance à ne pas assumer ses responsabilités et se donner des excuses,
- Être attaché à ses habitudes et en être dépendant, au point de les laisser diriger et gouverner le cours de sa vie.
Il serait alors judicieux, afin d'adopter une attitude favorable au changement, de faire un travail sur la cause en question.
Cordialement
Brigitte - 15 Sep. 2014
Bravo Aline, cette vidéo m'a beaucoup intéressée , j'ai apprécié sa clarté, sa dimension pédagogique, l'intérêt des propos et surtout ton petit robot (ou grand selon...) ! Je te souhaite le meilleur dans ta continuation de cette chronique
Ps: je ne monterai plus sur mes grands chevaux.....! Il y'a quand même du boulot......!
Merci de partager toutes ces informations et toutes ces conseils....je suis fan
Brigitte
Jean-Michel - 15 Sep. 2014
Excellent !
J'ai particulièrement apprécié la démonstration avec les personnages, surtout Arnold !!!
Ursula - 15 Sep. 2014
Bravissimo pour ta performance !!!